Comment bien choisir son sextoy ?

sextoy

Publié le : 22 décembre 20206 mins de lecture

Avec les multitudes de jouets sexuels disponibles sur le marché, choisir un sextoy est devenu un vrai casse-tête. Cependant, ce n’est pas une raison de renoncer à vos fantasmes, car il est tout à fait possible de surmonter cette situation énigmatique. Pour ce faire, voici quelques conseils pour bien choisir son sextoy.

Toujours miser sur des produits de qualité

L’organe génital, et éventuellement anal, sont certainement les parties du corps humain qui procurent le plus de plaisir, mais ce sont aussi les parties les plus sensibles et les plus vulnérables aux maladies. En effet, le choix d’un sextoy n’est pas du tout à prendre à la légère. La condition sine qua non pour effectuer un choix optimal en matière de jouets érotiques est avant tout d’exiger la qualité, c’est-à-dire d’assurer que le produit soit certifié, authentique et conforme aux normes industrielles et sanitaires. Il est de ce fait préconisé d’opter pour des marques connues dont les produits sont assurés aussi bien en termes de résilience qu’en termes d’hygiène. Certes, les jouets sexuels de marque et de bonne qualité sont souvent plus onéreux,. Cependant, mordre à l’hameçon des sextoys bon marché, qui ne sont que pacotilles et contrefaçons, risqués et frappés par l’obsolescence programmée, est à proscrire. Pour garantir l’authenticité des produits, il est vivement recommandé d’effectuer ses achats seulement sur le site web officiel ou dans l’érothèque de la marque, ou encore dans des sexshops en ligne comme lepoulpecalin.com proposant une multitude de sextoys.

Soyez très attentif quant à la matière du sextoy

Étant donné l’hypersensibilité de la partie intime, il va de soi qu’il faut être très pointilleux quant au choix de la matière des sextoys. Consigne impérative : les sextoys fabriqués avec des matières contenant des phtalates, comme le jelly et le PVC sont À BANNIR. Ces matières sont très toxiques. La matière la plus préconisée et la plus démocratisée par les industries de jouet intime reste la silicone qui est à la fois hygiénique, facile à nettoyer, douce, sensitive et résistante. Elle présente moins de produits chimiques que ses semblables (latex, plastique, PVC, etc.), elle est hypoallergénique et il a été prouvé qu’elle n’est pas cancérogène. Ensuite, il y a la plastique ABS. C’est une variété de plastique hypoallergénique, non cancérogène et facile à désinfecter. Le petit hic, c’est qu’elle est moins douce, ce qui pourrait causer une irritation si elle n’est pas suffisamment lubrifiée. Le verre, le métal et le bois sont également parmi les matières les plus saines, car elles ne présentent aucun risque dermatologique. Elles sont d’ailleurs prônées pour les personnes sceptiques par rapport aux matières synthétiques. Toutefois, elles peuvent être inconfortables à cause de leurs rigidités et être très dangereuses en cas d’égratignures.

Écoutez votre corps et décelez vos envies

Le bon sextoy n’est autre que celui qui répond à vos désirs sexuels. En effet, pour bien choisir un jouet érotique, il faut savoir écouter son corps et déceler ses fantasmes. Commencez par identifier les zones que vous voulez stimuler. Si vous êtes assoiffées d’orgasmes clitoridiens, le vibromasseur est tout ce qu’il vous faut. Pour sortir un peu du classique, optez pour le modèle mini, discret, mais performant, ou le vibromasseur à pointe flexible et remuante pour plus de sensation. Dans tous les cas, l’idéal est de choisir un modèle à intensité réglable. Plutôt vaginal ? Les godemichets sont actuellement de toutes les couleurs, de toutes les tailles et de toutes les formes. Il y en a aussi bien en didlo (sans vibration) qu’en vibro (avec vibration). Pour faire un combo parfait vaginal/clitoridien, le gode rabbit est vivement recommandé, il saura vous faire monter au septième ciel en quelques minutes, voire secondes. Pour les plaisirs anaux, les gadgets n’en manquent pas. Les plugs et les godes à deux têtes sont parmi les plus prisés. Pour les messieurs qui ont depuis longtemps envie de découvrir le fameux point P, optez pour les simulateurs de prostate ou pour le strapon pour le chercher avec votre partenaire.

Le mode d’alimentation : un critère de choix non négligeable

Batterie rechargeable, pile ou sous-secteur ? C’est une question qui est d’une importance capitale pour le choix d’un sextoy. Ces trois modes d’alimentations ont chacun leurs atouts et leurs faiblesses. Un sextoy rechargeable est efficace, mais dès que le niveau de batterie baisse la performance de l’appareil diminue également. Il en est de même pour les piles qui sont très pratiques surtout dans les endroits sans électricité, mais qui se déchargent très rapidement. Le sous-secteur par contre est très prometteur quant à la constance de l’intensité, mais à condition d’être toujours à côté d’une source d’énergie. Ce qui veut aussi dire qu’il est peu probable qu’il soit waterproof. Faites donc votre choix en fonction de vos besoins et de votre milieu de vie. Sinon, il est toujours possible de jeter son dévolu sur les classiques qui n’utilisent pas des énergies électriques comme les godemichets et les plugs.

Quels sont les différents types de sextoys disponibles pour les hommes ?
Sextoys pour débutants : Comment commencer en douceur et en toute confiance

Plan du site